La fin d’Evangelion ?

Vous connaissez sans doute (sinon c’est un tort) la série Neon Genesis Evangelion (Shin Seiki Evangelion) du studio Gainax (Fuliculi, Gunbuster…). Cette série narre l’histoire de Shinji Ikari, jeune lycéen japonais qui est un “Children”, une sorte d’élu qui pilote un énorme robot appelé “Eva”. Tandis que la ville est attaquée par des “anges”, Shinji est en plein dans sa crise identitaire d’adolescent et a de plus en plus de mal à gérer ses relations avec les autres, notamment son père qu’il déteste.
J’arrête mon résumé assez chiche car la série exploite assez finement la fibre psychologique de ses personnages tout en mêlant références bibliques et combats de robots. Gainax signait alors en 1995 l’anté Goldorak par excellence tout en créant une référence mythique dans la japanime.

Après 10 ans de passions déchainées notamment sur les fins controversées de la série et les multiples (infinies?) interprétation possibles, la série s’apprête à tirer sa révérence.

The end of Evangelion ? Comme le précise le site de l’éditeur Dybex, la version originale des 26 épisodes d’Evangelion va disparaitre à la demande de la Gainax pour laisser place à la version “Remix”, présentant les épisodes en version retouchée avec un meilleur son ainsi que 4 nouveaux épisodes.

La bonne nouvelle du coup, c’est que l’éditeur Dybex va proposer en novembre prochain des coffrets (!!) de la série originale. Quand on connait la réticence de l’éditeur à sortir des coffrets (il s’y met depuis peu), c’est plutôt une bonne nouvelle (faut encore voir les prix…)

Les personnages de Neon Genesis Evangelion

2 commentaires sur “La fin d’Evangelion ?

  1. C’est vrai que l’annonce a de quoi laisser songueur. Ce qui me tracasse un peu c’est que l’éditeur Dybex parle de coffrets et ça, ça indique peut-être le découpage de la série en deux coffrets… et puis il faut voir les prix 😦

    Oui, je suis très démotivant ce soir…

    M’enfin, on jugera sur pièce et qui sait? Peut -être qu’on aura droit au coffret Evangelion sous le sapin cette année?

    J’aime

Les commentaires sont fermés.