Byousoku 5 Centimeter

Byousoku 5cm

Voilà une excellente nouvelle qui pointe : Le nouveau projet de Makoto Shinkai est prévu pour le printemps 2007.

Byousoku 5cm
Byousoku 5cm
Makoto Shinkai ou comment rendre beau un décor banal

Pour informations, Makoto Shinkai est un japonais autodidacte qui a accouché en 2002 du court métrage «Oshi No Koe». Entièrement réalisé par ses propres moyens, il avait fait sensation par la beauté du graphisme et son excellente utilisation d’effets de couleurs (saturations et lumières). En 2004, il avait confirmé tous les espoirs avec « Kumo no Mukou, Yakusoku no Basho« . Associé à une petite équipe (Comix Wave), Makoto Shinkai avait alors réussi à encore pousser davantage la qualité de son graphisme tout en réussissant presque sans fautes le saut au format long métrage.

Byousoku 5cm
Byousoku 5cm

Les fans, dont je fais partie, seront donc ravis d’apprendre l’arrivée de Byousoku 5 Centimeter (5 centimètres par secondes) pour le premier semestre 2007. Le film regroupera 3 histoires, « Oukashou », « Cosmonaut » et « Byousoku 5 Centimeter ».

Pas plus d’infos pour le moment au sujet de l’histoire. Pour les fondus d’anecdotes, le titre « 5 cm par secondes » serait la vitesse de chute d’une fleur de cerisier (haaa bé, on est moins con maintenant…)

Néanmoins, une bande annonce au format révoltant (1200×720, ça a fait crasher mes players autres que wmp10) nous offre un superbe visuel. Dommage que pour le moment, le style graphique ne semble pas avoir beaucoup évolué depuis Kumo no Mukou.

A suivre.

Sources : Anime News Network et Le site officiel [jp]

8 commentaires sur “Byousoku 5 Centimeter

  1. Bien, depuis le temps que je l’attendais celui-là. Encore un peu de patience.

    Ceux qui aiment le WMV HD autant que moi seront peut-être interessés par la version h264 de The Triad, avec traduction des bouts de texte en prime. ÿa reste de l’HDTV par contre, et ma machine digère mal. Il va être temps de songer à l’upgrade on dirait.

    J’aime

  2. Pas grand chose à rajouter si ce n’est que je l’attends aussi, et j’essayerai de ne pas faire mon boulet comme avec ses autres animes que je n’ai pas encore vus (pourtant, je ne demande pas mieux, surtout qu’ils trainent sur quelques disques…)

    J’aime

  3. Je reste sans voix devant l’exceptionnelle qualité de ce film. Les images ont l’air absolument magnifiques et les décors magnifiés par une réalisation plus artistique que cinématographique. Quand le cinéma devient vraiment le 7ème art, nous ne pouvons qu’apprécier !

    J’aime

  4. Moi aussi je suis resté sans voix devant cette bande-annonce. Elle est superbe, on dirait un poème visuel … et au ralenti on peut admirer les décors de toute beauté, pour le coup je trouve que le HD apporte vraiment un plus (et ça passe très bien sur mon VLC ^_^)

    Je ne connaissais pas Makoto Shinkai, il faudra que j’essaie de voir ce qu’il a fait avant !

    J’aime

  5. Bonsoir PtitLutin, salut Mü 😉

    De part leurs cotés « fait maison », les premières oeuvres de Shinkai sacrifiaient la qualité d’animation (chère et compliquée) à un dessin plus contemplatif. Ca ne bougeait pas beaucoup mais c’était très travaillé et simplement…beau.

    Avec le succès et les moyens, cet aspect n’a pas été supprimé, c’est simplement…encore plus beau (et beaucoup mieux animé) (^_^)

    Surtout qu’il est vrai que la bande annonce en 1200*768 est vraiment léchée (mais trop courte !!)

    Le premier long métrage de Shinkai (Kumo no Mouko) est licencié en France (Asian Star si je ne m’abuse), je vais faire quelque recherche sur le sujet.

    J’aime

  6. Le deuxième film est aussi magnifique que le premier, (Attention : spoil) mais qu’elle tristesse ce conflit de sentiments que Sumida garde pour elle, et le fait par dessus tout de ne pas avoir de nouvelles d’Akari si ce n’est de l’entrevoir dans les rêves illustrés de Taka qui reflètent tellement sa solitude, loin d’elle. (fin du spoil)

    Une magnifique histoire qui continue, ce film est autant à recommander que le premier.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.