Studio Gainax

Nom : Gainax Co., Ltd.
Date de création :
Site officiel : Lien

Historique :
L’un des fondateurs du studio, Hideaki Anno est également le créateur de la série Neon Genesis Evangelion, une série animée qui a gagné plusieurs récompenses dans le domaine des anime. Les studios Gainax ont également réalisé des jeux vidéo dont notamment la série des Princess Maker sur Super Famicom.

Tout commence en 1981, lors de la Daicon III, la vingtième édition du festival de Science Fiction Japonais. Pour l’ouverture du festival, un court métrage est réalisé par des étudiants de l’école d’arts de la ville. Parmi eux, on trouve Toshio Okada, Yasuhiro Takeda, Takami Akai, Hiroyuki Yamaga, Hideaki Anno, Shōji Murahama, Yoshiyuki Sadamoto, Takami Akai et Shinji Higuchi. Ce court métrage de 5 minutes montre une jeune fille qui combat pleins de monstres, robots et vaisseaux spatiaux extraits d’œuvres de science-fiction « classiques » (Star Wars, Gundam…).

L’année d’après, les mêmes étudiants créent leur propre magasin à Osaka, General Products, spécialisé dans la vente de produits dérivés des séries de science-fiction de l’époque.

En 1983, le festival de Science Fiction Japonais (Daicon IV) revient à Osaka et le groupe réalise un nouveau court-métrage. Nouveau succès qui est cette fois-ci remarqué par Bandai alors à la recherche de nouvelles talents.

En 1984, Bandai leur confie la réalisation et la production d’un long métrage, Les Ailes d’Honnéamise. Etant donné l’importance du projet, ils créent en décembre 1984 un studio d’animation, Gainax vient de naitre.

Sorti en 1987, Les Ailes d’Honnéamise ne rencontre pas le succès attendu. Pour autant, le studio se concentre désormais sur la production d’OAV. L’année suivante, le studio produit une série de 6 OAV, Gunbuster, qui lui permet d’obtenir la reconnaissance de la presse spécialisée. Réalisée par Hideaki Anno, cette série innove par l’ajout d’une touche d’érotisme, très rare à l’époque dans les animes, qui se traduit notamment par une attention toute particulière donné à l’animation des seins (le fameux Gainax Bounce) ainsi que par le traitement du sujet.

En 1990, Hideaki Anno réalise une nouvelle série, Nadia ou le secret de l’eau bleue. Le succès est fulgurant et la série sera récompensé par le prix Animage en 1990.

en 1991, Gainax produit une série de deux OAV, Otaku no video, qui mélange séquences d’animation et interviews d’anciens otakus. On y retrouve d’ailleurs des membres de Gainax parmis les faux « témoignages ».

En 1992, Shōji Murahama, Mahiro Maeda, Hiroshi Yamaguchi et Shinji Higuchi quittent Gainax pour aller fonder le studio Gonzo.

Après une longue période de dépression, Hideaki Anno retourne à la réalisation avec Neon Genesis Evangelion. Cette série devenu imméditament culte sera un énorme succès aussi bien au Japon qu’en occident et fera l’objet de deux films sortis en 1997.

Fin 1999, Gainax sort l’excellente mini série Ebichu au positionnement incertain (érotisme et critique sociale). L’année d’après, il collabore avec Production I.G sur les OAV FLCL qui bien qu’uniquement distribué en direct to video rencontre un grand succès mondial. En 2002, Gainax collabore avec Studio Madhouse sur Abenobashi.

Mais pour autant tout ne réussit pas à Gainax. Le studio aligne les échecs. En 1999, Kare Kano, malgré toutes ses qualités, est arrêté en cours de diffusion à cause de grave désaccord avec l’auteur du manga. Pire, This Ugly and Beautiful World, série phare des 20 ans de la Gainax est un four monumental doublé d’une série inepte.

Le retour est pourtant initié en 2006 avec Gunbuster 2 et confirmé en 2007 avec l’énorme succès de la série Tengen toppa Gurren Lagann entaché en celà par le départ de Takami Akai, un des derniers piliers fondateur de Gainax.

En 2007, le projet Rebuild of Evangelion se concrétise avec la sortie du premier film : Evangelion 1.0 You Are (not) Alone qui sera suivit de Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance en 2009 et de deux autres film aux dates encore inconnues.

C’est le studio Khara, fondé par Hideaki Anno, qui se charge des films. En attendant, Gainax travaille à la sortie du deuxième film sur l’univers de Gurren Lagann.

Production par ordre chronologique :

  • Daicon III [1981]
  • Daicon IV [1983]
  • Les Ailes d’Honnéamise [Ôritsu uchûgun oneamisu no tsubasa] [film] [1987]
  • Gunbuster [Top wo Nerae !] [6 OAV] [1988-1989]
  • Nadia, le secret de l’eau bleue [Fushigi no umi no Nadia] [39 épisodes TV] [1990-1991]
  • Otaku no video [2 OAV] [1991]
  • Neon Genesis Evangelion [Shin seiki Evangelion] [26 épisodes TV] [1995-1996]
  • Neon Genesis Evangelion : Death & Rebirth [Shin seiki Evangelion Gekijô-ban : Shito shinsei] [2 films] [1997]
  • Kareshi kanojo no jijō [Karekano] [26 épisodes TV] [1998-1999]
  • Love & Pop [film live] [1998]
  • Oruchuban Ebichu [12 épisodes TV chacun de 10 minutes] [1999]
  • Shiki-Jitsu [film live] [2000]
  • FLCL [6 OAV] [2000-2001]
  • Mahoromatic : Automatic Maiden [26 épisodes TV] [2001-2003]
  • Abenobashi mahou☆shotengai [13 épisodes TV] [2002]
  • Puchi Puri Yucie [26 épisodes TV] [2002]
  • Kono minikuku mo utsukushii sekai [12 épisodes TV] [2004]
  • Melody of Oblivion [24 épisodes TV] [2004]
  • Cutie Honey [film live] [2004]
  • Re: Cutie Honey [3 OAV] [2004]
  • Diebuster [Top wo Nerae 2 !] [6 OAV] [2004-2006]
  • He is my master [Kore ga Watashi no Goshujin-sama] [12 épisodes TV] [2005]
  • Top wo Nerae ! & Top wo Nerae 2 ! Gattai Gekijōban !! [film] [2006]
  • Gurren Lagann [27 épisodes TV] [2007]
  • Namida no Mukou [partie d’AniKuri, clip d’une minute]
  • Gurren Lagann le film [2008]
  • Shikabane Hime [26 épisodes TV] [2008-en cours]
  • Gurren Lagann le film 2 [prévu pour 2009]