Dead Space, un titre simple mais un jeu bien ?

Salut les esclaves du monde Geek ^_^

Après Resident Evil, c’est Dead Space qui vient faire un tour du coté de Kraken. Je commencerais tout simplement par une petite devinette, qu’ont en rapport les survival horror en général ? Les zombies ? Pas forcément… les morts ? oui c’est trop évident… >_> nan ? vous ne voyez pas ? Eh bien ils se passent tout simplement quasi toujours (si c’est pas toujours en fait) sur notre bonne vieille planète polluée à l’effet de serre.

C’est ici que Dead space se démarque tout d’abord. On n’y avait pas beaucoup réfléchi, d’habitude, les jeux dans l’espace, c’est soit du shoot à partir d’un cockpit ou alors c’est un bon vieux jeu de guerre à la Star Wars. Et c’est donc Electronics Arts (oui vous ne rêvez pas) qui a eu l’idée de créer une ambiance survival dans l’espace.

Alors voyons voir maintenant ce que ça nous annonce de beau…

L’histoire se déroule dans le futur, vous incarnez Isaac (remarquez le prénom futuriste :d), sorte de mécano du futur qui vient réparer les machines qui récoltent des ressources pour la Terre (celle ci devient trop polluée et sans ressources). Un jour, le vaisseau Ishimura part pour un système galactique et commence son travail, trouver des ressources, quand mystérieusement, le vaisseau ne donne plus signe de vie… Qu’a donc découvert le vaisseau Ishimura ?! A-t-il déterré quelques choses d’inhumain ? (bon, on se doute que oui de toute façon, lol). C’est ici que commence donc votre voyage, vous êtes envoyé à bord pour réparer les communications. Seulement voilà, une fois à l’intérieur du vaisseau, notre technicien va vite se rendre compte que l’équipage de base a comment dire… évolué ? 😀 Sur l’histoire on peut donc dire que le scénario est simple mais pas non plus naze.



Le gameplay sera apparemment très sympa à jouer. Vous combattrez donc l’équipage du vaisseau avec quelques bras en plus, Ah! le futur =) On les tue comment ? Avec votre arme bien sur 🙂 une sorte de laser servant originellement à découper la roche. Isaac sera aussi armé d’un TK Gun qui permet de lancer des objets sur l’ennemi. Coté pratique, l’effet Bullet time (Max Payne power) sera de la partie. Mais attention, on est dans un survival ici, pas dans un jeu de shoot, donc il faudra l’utiliser avec précaution, la jauge descend trèèès vite =). Jauge figurant d’ailleurs astucieusement derrière la combinaison d’Isaac pour une meilleure immersion dans le jeu. Dans la même veine, pour ouvrir votre inventaire, on oublie le menu Start – inventaire etc.. non ici votre inventaire apparaitra en temps réel, pas de pause. Il sera symbolisé par des projections holographiques. Pas mal non? :p

Perso, moi je suis déjà fan! D’autant plus que le jeu à l’air super méga beau et le gameplay me botte bien moi ^^

Une date de sortie annoncée ? Halloween ça vous dit quelque chose :p

Le jeu est prévu sur Xbox 360 et PC


11 commentaires sur “Dead Space, un titre simple mais un jeu bien ?

  1. Ca a l’air classe même si les armes ont l’air basique. En revanche, l’univers n’est pas si original que ça, System Shock 2 avait déjà utilisé un univers identique (le von braun, un vaisseau abandonné, un héros seul qui flippe avec sa clé anglaise tandis que les membres d’équipage zombifié se ballade en marmomant « I smell your flesh » 😀

    J’aime

  2. Haaa System Shock 2, que de souvenirs bien flippants ^^

    Moi aussi, je me souviens mettre caché avec mon arme qui était tombé en panne (et sans compétences en réparation, malin…) tandis que des « zombie » rodaient autour de moi 😀

    J’espère que Dead Space sera aussi bien !!

    J’aime

  3. ouais, rien de tel que du streum gluant dans une atmosphère spatiale claustrophobique.

    Avec RE5 et Alone in the dark qui virent action, un bon survival flippant, ça fait toujours du bien !

    J’aime

  4. Kaboum > oué, je suis impatient de tester ça ^^
    faudrais que je regarde ce que ça donne aussi niveau musique^^

    Ricky > Fear, on se le termine chez moi quand tu veux, c’est tout mignon hihi

    J’aime

Les commentaires sont fermés.