Adrift, Paris 2084 sauce DotNod

Le Néo Paris d’Adrift, c’est un peu le monde gouverné par Facebook. La population est fichée-surveillée-tweetée-géolocalisée en permanence et les barrières autour de la vie privée ont tout simplement disparu. Du coup, un commerce nouveau a émergé, la vente de souvenirs !

Comme l’annonce le site du jeu :

Neo-Paris 2084
La réalité augmentée et la manipulation mémorielle on pris le contrôle de la vie des gens.
On peut désormais acheter, vendre ou échanger ses propres souvenirs. Les dernières barrières de l’intimité sont tombées, dans le prolongement de l’essor des réseaux sociaux et de la géolocalisation au début du XXIè siècle.

La société de contrôle, acceptée par les citoyens eux-mêmes, en échange de quelques bénéfices technologiques, est désormais une réalité que personne ne prend plus la peine de contester.

Cette économie de la mémoire n’est pas sans donner un pouvoir immense et incontrôlable à une poignée d’individus…

Un tout premier teaser (montrant les artworks) est disponible :

Le jeu sera de l’action-aventure à la 3e personne (TPS donc) et devrait sortir pour l’automne 2012 sur Xbox 360 et Playstation 3. Adrift vient juste de dévoiler ses intentions graphiques, il ne reste « plus qu’à » l’équipe parisienne du studio Dontnod de les concrétiser.

Et pour en prendre plein les yeux (et découvrir plus précisément le design), une pelletée d’artwork signé Aleksi Briclot (illustrateur sur Cold Fear, Splinter Cell, Magic the Gathering…) est disponible sur cette page.

Infos : Site officiel du studio