Court métrage Metro : Last Light

La suite de l’excellent FPS Metro 2033 continue son petit chemin dans le monde de la promotion avec un court métrage de toute beauté.

Metro : Last Light nous ramènera dans les décombres d’un Moscou post guerre nucléaire où les survivants ont trouvé refuge dans les tunnels du métro. Pour marquer le coup, THQ a dévoilé un court métrage situé en 2013, date de l’attaque nucléaire qui a condamné tous les moscovites à vivre sous terre. Pas de sous titre et du pur russe pour la vidéo, comme pour les hardcore au réalisme qui pouvait déjà jouer en russe sans sous titre dans Metro 2033, bref, ambiance, ambiance :

Court métrage : Metro : Last Light
[FMP poster=http://www.aviscritique.com/wp-content/uploads/2012/05/metro_fr_thumb4.jpg width= »600″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/fc9f9-metro_fr.mp4[/FMP]

Le premier jeu Metro 2033 était directement adapté du roman éponyme de Dmitri Gloukhovski. de 2033, Last Light en reprend l’univers, les héros et se veut une suite directe du jeu sans pour autant être une adaptation de Metro 2034, le deuxième roman tiré de la saga « Metro » de Gloukhovski. Néanmoins ce dernier est associé à la création du jeu afin de garantir un univers authentique et proche des attentes de l’auteur. C’est que le succès du premier jeu le devait surtout à son ambiance incroyable, suffocante et tripante entre gaz radioactifs, hallucinations visuelles et sonores et fusillades.

Artyom sera de la partie dans cette suite qui semble, pour le moment, délaissé l’horrifique au profit de l’action. En esperant qu’on retrouve toute de même le charme du premier volet dans cette suite. Prévu sur PC, Playstation 3 et Xbox 360 pour janvier 2013, ambiance, ambiance une fois de plus !

Des visuels du jeu vidéo Metro : Last Light

Un commentaire sur “Court métrage Metro : Last Light

  1. A quand le retour des cinématiques vidéo dans les jeux ? Quand je vois ça, ça prouve qu’avec un vrai budget, ça peut tout déchirer !!!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.