Revolution

Diffusée depuis septembre 2012, la série Revolution a su conquérir son public et se voit confirmer dans sa programmation. Au fil de ses 22 épisodes, Revolution dépeint une Amérique privée d’électricité où le gouvernement s’est écroulé, laissant place à des milices privés.

On suit la famille Matheson dont le fils cadet a été emmené de force par la Milice de Monroe. Alors que son père a été abattu par les soldats, Charlie Matheson et des amis de son village partent sur les traces des miliciens pour sauver son frère. Mais les Matheson ne sont pas de simples rescapés du grand « Black Out », et leur famille semble en savoir long sur les causes du cataclysme qui a plongé le monde dans le noir.

La série repose sur un scénario alléchant, mélange de monde post-apocalyptique, de milice paramilitaire et de mystérieux pendentif pouvant faire revenir l’électricité. Tous les éléments sont réunis pour tenir en haleine le spectateur. Hélas, les bons pitch ne font pas forcément les bons scénarios car au final, la série s’étire énormément dans des longueurs soporifiques et il faut attendre les épisodes 7 / 8 pour que l’intrigue décolle enfin. Car la quête de sauver le frère de l’héroïne est au final peu passionnant, plombé en cela par les tiraillements moralistes des héros (tuer c’est mal… sans déconner…). Heureusement, les flashbacks avant le « black out » pour présenter les personnages permettent de donner du relief aux personnages, notamment le major Tom Neville.

Autre problème de la série, son manichéisme outrancier. La milice de Monroe est dépeinte comme un ramassis de brutes et de meurtriers et tous les soldats sont des pourris, des psychopathes ou des tueurs de sang froid. Alors que les flashbacks montrent un monde en proie à la violence et à l’anarchie, rien n’est montré pour expliquer l’essor de la milice. Un des héros est un ancien de la milice et là aussi, c’est traité comme un élément honteux de son passé au fil des épisodes sans jamais expliquer ses choix.

Heureusement, Rachel Matheson, la mère de l’héroïne offre un visage plus nuancé et humain en n’hésitant pas à tout sacrifier (même des gens) pour sauver ses enfants. La série en est actuellement à son épisode 10 et a atteint son rythme de croisière. Il ne reste plus qu’à voir si elle continue à diluer son histoire ou si des éléments de réponses à l’histoire font enfin se mettre en place.

La première saison comptera 22 épisodes.

Des visuels de la série Revolution

: