Tardi père et fils en BD

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/95fd4-tardi.jpg » large= »200″ align= »left »]Mûrement réfléchi et mainte fois repoussé, Moi, René Tardi, Prisonnier de guerre – stalag IIB est un projet très personnel pour le dessinateur Jacques Tardi (Adèle Blanc-Sec, Nestor Burma) plus habitué à l’époque 14-18.

Car avec Moi, René Tardi, Prisonnier de guerre – stalag IIB, c’est la Seconde Guerre Mondiale que l’auteur nous invite à découvrir via les carnets tenus par son père durant la période, que ce soit pendant la guerre que pendant sa période de captivité en Allemagne. Son père, René Tardi, tient le rôle principal de cette histoire dans l’Histoire.

Jacques Tardi a associé ses enfants (coloration et recherche documentaire) pour traiter ces carnets de famille… en famille justement.

Le premier tome compte 195 pages et est disponible depuis fin novembre au prix conseillé de 25€.

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/f6581-rene_tardi_guerre.jpg » large= »640″]