The Elder Scrolls Online prépare sa beta

Bethesta Softworks confirme et signe : le prochain The Elder Scrolls sera bel et bien un MMORPG. Oui madame, un sale meuporg qui rend fou la jeunesse !

Il est désormais possible de s’inscrire à la future beta du jeu (sur le site officiel ici) et fidèle à sa réputation, le studio en profite pour balancer une vidéo teaser impressionnante (même si elle ne montre rien du jeu, mais j’adore les cinématiques alors…)

The Elder Scrolls Online
[FMP poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/b728d-elder_scrolls_online_thumb18.jpg » width= »640″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/8365c-elder_scrolls_online.mp4[/FMP]

TESO (The Elder Scrolls Online) nous ramène en Cyrodiil (la province centrale de Tamriel) où 3 factions s’écharpent allègrement. Le joueur devra donc choisir un de ses groupes avant de pouvoir gambader joyeusement à la recherche de quêtes, gloires et de beaucoup de septim !

En terme de classe, on retrouvera le gardien, templier, voleur, sorcier et le chevalier-dragon. Comme dans les précédents Elder Scrolls, les compétences augmenteront au fur et à mesure de leur utilisation (au plus on bourrine et au plus on devient bourrin) mais le joueur sera tout de même limité à 6 compétences qu’il devra choisir à la création du personnage. Pas possible de monter le grosbill ultime, archimage-guerrier-invocateur-artisan comme on pouvait le faire dans les précédents jeu de la série.

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/2dc01-the-elder-scrolls-online.jpg » large= »640″]

Même si des inconscients réclamaient depuis belle lurette une version massivement multijoueur de The Elder Scrolls, une grosse partie des fans de l’univers préfèrent l’exploration en solo, la solitude des montagnes de Bordeciel et la médiation dans les plaines arides de Morrowind. Pas vraiment l’univers qui se prête le mieux à l’avalanche de « kikou-lol – qui veut faire une team avec moi / rejoins mon clan svp, bâtard  » dès qu’on pose une sandale en ville.

Conscient du problème, les développeurs nous promettent un jeu faisable entièrement en « solo », sans prêter attention à la partie multijoueur ni être obligé de rejoindre une équipe pour avancer.

Concernant la partie MMO, on retrouve tous les classiques : donjons, instances et combat entre factions pour contrôler des territoires. A noter que comme les Elder Scrolls « solo », le joueur pourra appartenir à plusieurs guildes à la fois.

Le modèle du MMORPG payant en échec

Même si le projet est dans les cartons de Bethesda depuis 2007, on peut s’interroger sur la pertinence de sortir un MMORPG heroic fantasy voire même un MMORPG tout court en 2013.

De grands et gros studios avec de fortes et belles licences se sont profondément casser la gueule à tour de rôle : Star Wars : The Old Republic, Star Trek, The Secret World, TERA, Conan… tous sont progressivement passés au format « free-to-play ». Merci pour les « 0 day » qui ont craché au bassinet, tous les MMORPG majeurs sortis ces deux dernières années ont opté in fine pour le format « gratuit avec item shop » (boutique d’objet virtuel).

The Elder Scrolls Online n’a pas encore dévoilé son modèle économique, mais s’ils optent pour un abonnement mensuel, il est fort à parier que ce sera un quasi échec annoncé. Le salut reste à priori la stratégie de Guild Wars : un jeu payant et un multijoueur MMO gratuit.

L’autre inconnu restera aussi la balance entre « MMO » et « RPG », balance également liée au modèle économique. De mon point de vue, le MMO avec un abonnement mensuel a tendance à diluer ses quêtes et l’augmentation des compétences s’en trouvent rallongée artificiellement, afin de garder son client le plus longtemps possible. Ce qui crée une frustration intense dans un mode de jeu en solo (au moins en groupe, tu peux tailler le gras en teamspeak pendant que tu farmes la compétence « cueillette »).

A voir comment Bethesta va réussir à ménager les amateurs d’aventure solo et les avides de joutes en groupe. Je serais quand même surpris qu’ils arrivent à contenter tout le monde…

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/05c18-the-elder-scrolls-online-pc.jpg » large= »640″]
Viens farmer des heures avec nous, c’est sympa tu verras !

ps : vous l’aurez compris, je ne suis pas forcément le plus grand défenseur des MMORPG. Pour avoir testé Eve Online et Aion, j’ai toujours eu le même éclair de lucidité après avoir passé une après midi complète à farmer un astéroïde ou un champ de fleurs à savoir me demander ce que je faisais de ma vie à gratter le sol virtuellement alors que dans la même durée de jeu, je pouvais finir Uncharted 3…