La fin de France Five

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/882c0-france_five.jpg » large= »250″ align= »left »]Quasi 10 ans… si je déterre ce vieux sujet de 2004 du forum (cf par ici), c’est que depuis la Japan Expo 2004, je chéris tendrement mon DVD dédicacé par Black Beaujolais en attendant le dernier épisode clôturant France Five, la série amat’ de sentai « made in France ».

La série, initiée en 2000 par Alexandre Pilot, est un projet regroupant des amateurs et des passionnés pour faire une série sentai type « Bioman » en hommage aux séries de notre enfance. La série met en scène l’empire Lexos mené par le terrible Glou Man Chou qui veut conquérir la Terre. Heureusement, Gustave Eiffel connaissait la menace extraterrestre et avait érigé la Tour Eiffel comme un totem de protection pour empêcher une invasion de masse.

Nos fiers défenseurs du monde libre doivent faire face aux tentatives des vils Lexos pour détruire la Tour Eiffel…

Kitch, surjoué comme pas possible, beau comme un camion (pour l’époque, les effets spéciaux étaient supers et ça a bien vieilli) France Five fait parti de la culture otaku. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que le projet ait été mis en veille avec l’arrivée d’une partie de l’équipe au sein de la chaîne No Live TV et il aura fallu attendre 2012 pour voir enfin sortir l’épisode 5 et, ô surprise, l’épisode 6 final en 2013 ! (ok ok, après avoir attendu 8 ans, j’avais un peu perdu espoir et ça m’a prit 1 an pour m’en apercevoir…) mais l’attente est enfin finie, car tous les épisodes sont bel et bien disponibles !

Par ordre inversé, tous les épisodes de France Five

France Five épisode 6 : lien de l’épisode

France Five épisode 5 : lien de l’épisode

France Five épisode 4 : lien de l’épisode

France Five épisode 3 : lien de l’épisode

France Five épisode 2 : lien de l’épisode

France Five épisode 1 : lien de l’épisode

Des visuels de l’épisode 5 :


A noter que la notoriété des France Five est arrivée jusqu’au Japon avec un reportage en 2006 à la TV japonaise, si ça c’est pas la classe !