Archives des étiquettes : Court métrage 3D

Little Monkey, court métrage accrocheur

Little Monkey est le projet de fin d’étude de Delphine Dussoubs, de la cuvée 2011 sortie de l’EMCA Angoulême.

L’histoire :
Un petit singe, initié par son maître, va accomplir son passage à l’âge adulte. Il va devoir combattre le feu, métaphore de sa peur de grandir, en apprivoisant le son du djembé sacré, symbole de son indépendance.

Très coloré et rythmé, le court métrage est à découvrir ici :

Le son est assuré par le Studio Elude et la musique par Studio Pose.

Sortez le popcorn et profitez !

Et quelques artworks :

Source : par email et sur le site de Delphine Dussoubs

Le Samaritain

Le Samaritain, c’est un court métrage 3D d’Epic Games en guise de démo technique de la mouture 3.9 du Unreal Engine, le moteur graphique maison que l’on retrouve dans nombre de grosses productions vidéoludiques.

Ambiance Blade Runner avec un héros façon Greed de FullMetal Alchemist, le court métrage se déguste, surtout que les graphismes sont 100% In Game, c’est à dire que c’est ce qu’on retrouvera dans nos jeux vidéo, sous peu. hé bien, ça fait envie !

A noter qu’Epic Games met à disposition gratuitement son UDK, à savoir le Unreal Development Kit. Ce kit de développement vous donnera tous les outils pour développer un jeu en utilisant le Unreal Engine. La seule limite est que si vous réalisez un projet commercial, vous ne payez pas de royalties sur le moteur jusqu’à 50 000 dollars de chiffre d’affaires réalisés.

De quoi laisser de la marge aux développeurs en herbe et aux studios indépendants !

Source et plus d’infos sur le site d’UDK

Avatar Days – World of Warcraft IRL

Voilà un court métrage réalisé en 4 jours par Gavin Kelly à l’occasion du Darklight Film Festival.

Une idée simple : la tranche de vie de 4 joueurs de World of Warcraft (oui vous savez, ce petit jeu online qui rassemble des millions de gens et qui peut tourner à l’addiction pure pour certains)

Pas de jugement de valeur dans ce court, juste le point de vue de nos 4 joueurs qui voient leurs avatars de jeu « importés » dans la vraie vie IRL (in real life). Poétique et planant, sur une très belle musique de Steve Lynch vraiment sublime. Et le tout en vidéo ci dessous :

Pigeon Impossible – court métrage amateur loufoque

Rien de tel qu’un petit film d’animation « amateur » pour commencer la semaine. Pigeon Impossible :

Le film a été réalisé par Lucas Martell et son équipe. Originaire du Texas, le monsieur aura eu besoin de 5 ans pour accoucher de ce court métrage d’animation mettant en scène Walter, un agent secret, et un pigeon accro au donut.

Fun et franchement bien réalisé. Un travail très « pro » malgré le fait que le chara-design reste classique et très « américain » (le héros a un look que l’on retrouve dans les productions Pixar ou Dreamworks) (enfin, je vais pas non plus chipoter, Pigeon Impossiblee est une belle réussite)

Des visuels :
Pigeon Impossible
Pigeon Impossible
Pigeon Impossible
Pigeon Impossible

Source : Site officiel

Code Guardian : Court métrage 3D

Code Guardian court métrage de marco Spitoni

Pour se changer les idées après le premier tour des élections, voilà un petit coup de coeur : Code Guardian.

C’est le dernier court métrage en images de synthèse de Marco Spitoni. Cet italien est un passionné d’animation qui a l’a particularité d’être l’auteur de plusieurs court métrages en 3D, réalisé en « amateur ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la qualité est surprenante. Son premier « vrai » gros projet a été « The Hunt« , un court métrage de science fiction nominé à Imagina en 2002. Auparavant, il avait acquis une petite notoriété avec « Join the Empire« , une « démo » en 3D sur l’univers Star Wars.

Des visuels de Code Guardian
Des Visuels

Pour Code Guardian, ce sont pas moins de 5 années de travail qu’il aura fallu pour réaliser ce court métrage de 13 minutes. Aidé par pas mal d’amis, il a mis en boite l’histoire d’une hypothétique arme « mécha » nazi attaquant les États-Unis en 1943. Combats aériens, gros robots (^_^) et action non stop sont au rendez-vous. La professionnalisation du milieu « amateur » et du court métrage ne sont certes pas des nouveautés, mais Code Guardian reste une sacré réussite graphique qui mérite franchement d’être saluée (et connue). Pour vous faire votre idée, vous pouvez visionner ci-dessous le film:

Sources
Pour télécharger Code Guardian : Le site officiel du projet

En discuter
Venez en parler sur le forum

Elephants Dream

Ce soir, parlons un peu animation avec Elephants Dream.

Ce court métrage est un projet de film d’animation « libre » lancé par la fondation Blender, éditrice du logiciel d’animation 3D éponyme. Blender donc est un logiciel d’animation open source et gratuit.

La fondation a réunit pendant 1 an à Amsterdam 6 membres de la communauté d’utilisateur de son logiciel pour réaliser un court métrage d’animation, lui-même gratuit (ou « open video » comme ils disent). Le but étant de prouver que le talent n’a pas besoin de logiciel trèèèèès cher pour faire des trucs de qualités (et que Blender, ça roxxx ^_^) .

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat en fout plein les yeux. Les 10 minutes du film offre un plaisir visuel évident. L’ambiance futuriste donne libre cours à pas mal de fantaisies graphiques également très sympathiques. L’animation n’est malheureusement pas autant à la fête mais reste bonne pour une œuvre « non pro » (surtout que c’est le point le plus dur et le plus cher dans ce genre de projet). L’histoire se laisse voir même si on peut regretter qu’elle ne prenne pas vraiment de risque.


En bon projet open source, on peut évidemment télécharger tout ce qui à rapport au projet, le film bien sûr mais aussi les musiques, les photos, le making-off et même les trombines des créateurs. Bref, la pompe à buzz est en marche, le film est agréable et la qualité au rendez-vous.

Ne boudons pas notre plaisir. Voici le court métrage en entier pour vous faire votre propre idée.

Les ressources :
Le site officiel
Télécharger le film
Voir les bonus