Interplay n’a pas froid aux yeux

Après la magie, voici la connerie de noël