Archives des étiquettes : Mamoru Hosoda

Bande annonce pour The Boy and the beast de Mamoru Hosoda

[KGVID poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/91ae4-the-boy-and-the-beast_thumb5573.jpg » width= »930″ height= »523″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/c562d-the-boy-and-the-beast.mp4[/KGVID]

Mamoru Hosodo revient avec The Boy and the beast (Bakemono no Koun), son nouveau film 3 ans après Summer Wars.
Le film sera distribué en France a une date assez ridicule (le 30 décembre 2015 !).

Mamoru Hosoda scénarise et réalise le film avec le Studio Chizu, déjà à l’oeuvre dans un film de Hosoda, Les enfants loups.

L’histoire traitera de deux mondes séparés : Le monde réel et le monde des bêtes (bakemono) qui ne doivent jamais être connecté. Jusqu’au jour où un jeune garçon solitaire passe entre les mondes et devient le disciple du bakemono Kumatetsu.

Des visuels

Sortie nationale pour Les Enfants Loups, Ame & Yuki

Les Enfants Loups, Ame & Yuki, le nouveau film de Mamoru Hosada, s’offre une sortie nationale dès le 29 août pilotée par Kazé et Eurozoom.

Plus de cinquante cinémas dans près de trente villes vont projeter le film et le site officiel invite les spectateurs à se renseigner sur Allociné pour trouver la salle la plus proche. Selon Kazé, d’autres salles devraient s’ajouter à la liste.

Le film raconte l’histoire de Hana et de ses deux enfants, Ame et Yuki qui vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante…

http://www.dailymotion.com/video/xrcu2z_le-nouveau-film-de-mamoru-hosoda-en-avant-premiere-mondiale-a-paris_shortfilms

Le réalisateur Mamoru Hosada a signé plusieurs gros succès critique de l’animation de ces dernières années, notamment La traversée du temps et Summer Wars.

Source : le site officiel du film

Les enfants Loups de Hosoda en France

Bonne nouvelle pour les fans de Mamoru Hosoda qui attendait une sortie de Okami Kodomo no Ame to Yuki en France, c’est confirmé ! Kaze sortira le film le 29 août 2012 au cinéma et en profite pour dévoiler le titre français : Les enfants loups – Ame et Yuki.

Le site officiel français vient d’ouvrir ses portes sur ce lien.

Pour un aperçu en vidéo, je vous invite à revoir cet article ici qui contient une bande annonce japonaise du film.

L’histoire :
Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante…

A noter que le film sera diffusé en avant première mondiale le 25 juin 2012 à l’UGC CINÉ CITÉ LES HALLES à Paris en présence du réalisateur et d’une partie de l’équipe du film. Le film sera également diffusé durant le Festival d’Annecy lors d’une soirée spéciale le mercredi 6 juin 2012.

Une vidéo pour le nouveau film de Mamoru Hosoda

Mamoru Hosoda (Summer Wars, La traversée du temps) revient avec un nouveau long métrage prévu au Japon pour le 21 juillet 2012.

Intitulé Okami Kodomo no Ame to Yuki (les enfants loups Ame et Yuki) et raconte l’histoire de Hana, une jeune étudiante de 19 ans qui tombe amoureuse d’un homme loup. De leur amour naitra deux enfants loups, Yuki et Ame. A la mort de son mari, Hana décide de quitter la ville et d’emmener sa famille à la campagne.

Le chara design est assuré par Yoshiyuki Sadamoto (Evangelion, FLCL… excusez du peu) et le tout se dévoile dans une première vidéo que voilà :

Vidéo Okami Kodomo no Ame to Yuki
[FMP poster=https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/57503-hosoda_thumb8.jpg width= »600″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/68a90-hosoda.mp4[/FMP]

Site officiel : lien

Source

Amer Béton gagne le Grand Prix du Festival Anima 2008

Le Festival Anima s’est achevé il y a quelques jours et on y découvre ses lauréats 2008:

C’est « Amer beton» (Tekkonkinkreet) de Michael Arias qui a gagné le Grand Prix Anima 2008 du long métrage d’animation ( le prix est attribué par les votes du public). Il avait en face de lui Ghost In the Shell Solid State Society (le film issu de la série Stand Alone Complex), El Arca de Juan Pablo Buscarini ou encore Nocturna de Adrian Garcia

Voir un extrait du film :

« The Tale of How » du collectif The Blackheart Gang (Afrique du Sud) a obtenu le Grand prix Anima 2008 du court métrage d’animation.

A noter que le film de Mamoru Hosada, la Traversée du Temps a gagné le Prix BeTV du meilleur long métrage (prix décerné par BeTV)

La nouveauté cette année, c’est que le festival a rajouté la catégorie « meilleur clip vidéo ». C’est le clip du britannique Corin Hardy « The Horrors – She’s the New Thing » qui a remporté le prix cette année et “Lloyds TSB – For the Journey” de l’anglais Marc Craste a remporté le prix du meilleur film publicitaire.

Pour voir des extraits vidéos des films et clips en compétition, c’est par là

La Traversée du Temps au cinéma

la traversée du temps

Voilà plus d’un an que l’on parle du film Toki wo kakeru shojyo (Tokikake de son petit nom). On y retrouve Makoto, lycéenne insouciante qui passe son temps à jouer au base-ball avec ses inséparables amis, Chiaki et Kosuke. Par hasard, Makoto trouve un artefact lui permettant de remonter le temps. Passée la surprise, elle va profiter à fond de sa découverte…

Il s’agit à la base une nouvelle de Yasutaka Tsutsui parue en 1965. Le livre a rencontré un vif succès auprès de la jeunesse nippone et a connu de multiples adaptations cinéma, télé et maintenant, animé.

Rebaptisé « la Traversée du Temps » en français, le film est clairement une ode à l’insouciance de la jeunesse. Makoto est très attachante en garçon manqué alignant gaffe sur gaffe. C’est léger et réjouissant. En revanche, passé la surprise du « pouvoir » de remonter le temps et quelques gags agréables (mais prévisibles), il ne reste qu’un « school anime » assez convenu.

Plus gênant, la fin du film manque de maîtrise. Les révélations sur le « pouvoir » de Makoto sont (sans surprises) assez basiques mais le film se traîne encore 20 longues minutes après ça. C’est poussif et ça casse le rythme du film, très dynamique jusqu’alors.

Il reste une animation soignée et un travail technique correct. Le chara design est simple mais il colle bien à à l’histoire.

Globalement on pouvait s’attendre à mieux de la part de Mamoru Hosoda et de Madhouse. Le film a raflé pas mal de récompenses en Europe et au Japon mais on se demande un peu pourquoi. Certes le film est frais et agréable mais il manque de consistance pour vraiment s’imposer.

Ce film a débarqué dans les cinémas français le 4 juillet. Pour savoir si une salle près de chez vous le projette, je vous conseille de consulter le site officiel (très joli au passage).

Et pour vous faire une idée :

La bande annonce française

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo