Archives des étiquettes : Microsoft

Microsoft se paie Minecraft pour 1.93 milliards d’euro

Ok, mon jeu de mot pourri est fait, je peux mourir heureux.
Donc, c’est bel et bien la fin des rumeurs et des soupçons, le mariage de Microsoft et Mojang est officiel pour 2.5 milliards de dollars.

Mojang, c’est la société qui édite le phénomène Minecraft.
Succès insolent incontesté (100 millions de jeu vendu) et symbole du jeu indépendant, Minecraft a été lancé comme un projet personnel en 2009 par Markus « Notch » Persson (son créateur) et n’a cessé de grossir depuis.
En 2014, Minecraft a été porté sur Xbox One et PS4 et le jeu est désormais disponible sur PS Vita, PS3, Xbox 360, Ios Android, PC, Mac, Linux… PARTOUT !


Minecraft est un succès essentiellement de par ses fans, qui ont permis au jeu de voir grossir ses utilisateurs sans investissement promotionnel. Que ce soit sur des sites spécialisés, Youtube et forums de discussions, le caractère « bac à sable » et le dynamisme de sa communauté a assuré un succès sans précédent au jeu.

Impact du rachat sur le jeu ?
Microsoft clame haut et fort que cela n’aura aucun impact sur la distribution du jeu et on peut les croire, quand t’as craché 2 milliards d’euro au bassinet, c’est pas la moment de fermer le robinet sur les revenus du jeu.

Coté Mojang, l’impact du rachat ne s’est pas fait attendre avec l’annonce du départ du créateur du jeu, Notch, qui invoque qu’il ne supportait plus la pression d’être l’auteur du jeu indé qui cartonne le plus sur Terre et qu’il voulait revenir dans l’anonymat.

Bon, c’est toujours plus sympa de retourner à l’anonymat après un carton planétaire et une vente à 9 zero 😉

Source:
Annonce du départ de Notch
Annonce du rachat par Mojang
Le communiqué de presse de Microsoft

La Xbox One pour 2014 pour certains

Mauvaise nouvelle pour les fans de la Xbox, alors que la console devait sortir dans 21 pays le 13 novembre prochain, Microsoft vient de revoir ses prévisions et ne sortira la console que dans 13 pays.
[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/6e5fa-xbox_one.jpg » large= »670″]
Roulement de tambour, les pays punis sont les suivants : Belgique, Suisse, Pays-Bas, Finlande, Norvège, Suède, Danemark et Russie ne pourront avoir la console que l’an prochain.

Désolé pour nos lecteurs belges et suisses (et les autres aussi) mais pas de Xbox One sous le sapin ! Les 13 pays qui pourront en profiter dès novembre sont donc : France, Canada, Italie, Royaume Uni, Etats-Unis, Irlande, Brésil, Autriche, Australie, Allemagne, Mexique, Espagne et Nouvelle Zélande.

Le site officiel Xbox explique ce retard par des problèmes de localisation du contenu, de la console… et enjoint les personnes ayant pré-commandé la console de contacter leur revendeur.

Sale nouvelle pour les plus enthousiastes pour la Xbox One…

Source : Site officiel Xbox One (en)

Xbox One : Microsoft fait marche arrière

Les oracles qui prédisaient la mort de la Xbox One après l’E3 peuvent revoir leurs prédictions : Microsoft revient sur tous les sujets qui fâchent et passe tout à la poubelle.

> La connexion obligatoire une fois par jour => poubelle
> Le verrouillage de la revente en occasion => poubelle (sauf pour les versions dématérialisées mais rien de nouveau par rapport à l’actuel)

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/f6e7c-xbox_one.jpg » large= »670″]

Les joueurs amoureux de la Xbox peuvent souffler (et annuler leur précommande PS4), la future Xbox One ne sera donc pas un piège « tout online » verrouillant l’acheteur.

On peut se féliciter de la réactivité de Microsoft devant la levée de bouclier suscitée par les mesures restrictives de la console. Mais cette victoire ne doit pas cacher la forêt. Le signal est donné, si Sony avait emboîté la même direction que Microsoft, on peut parier que l’affaire aurait été dans le sac.

Le super verrouillage, ça sera donc pour la Playstation 5 et la Xbox 4 ?

Source : la FAQ de Xbox

Xbox one : tout sur la nouvelle Xbox

[dropcap]M[/dropcap]icrosoft a levé le voile sur le successeur de la Xbox 360 : Nom de code : Xbox One !

[tim image= »http://www.aviscritique.com/wp-content/uploads/2013/05/xbox_one00423.jpg » large= »670″]

Fiche Technique de la Xbox One

– Processeur 8 cœurs
– 8 Go de RAM
– Disque dur 500 Go
– Lecteur blu-ray
– 2 ports HDMI
– 2 ports USB 3.0
– Connexion Wi-Fi
– Pad avec batterie intégrée
– Kinect avec caméra 1080p

Les anti-M$ pourront doucement glousser à la vue du lecteur Blu-Ray (propriété de Sony) mais Microsoft lève un des derniers handicaps pour les développeurs sur sa console : avec cette architecture quasi identique à la future Playstation 4, les studios pourront très facilement développer sur les deux consoles sans engranger des coûts de développement supplémentaire.

Pour les joueurs avertis en revanche, c’est un peu la douche froide, en dehors d’un design massif discutable (les goûts et les couleurs), c’est surtout l’absence totale de différence entre console qui surprend. Fini les gué-guerre de « c’est laquelle la plus puissante », pas toujours utile mais toujours fédératrice sur une idée de « marque, produit, identité », là, plus encore qu’avant, les exclusivités aux consoles vont vraiment faire la seule et unique différence pour l’acheteur.

[tim image= »http://www.aviscritique.com/wp-content/uploads/2013/05/xbox_one00823.jpg » large= »670″]

Le Kinect est toujours de la parti avec la Xbox One via une version 1080p et des fonctionnalités améliorés dans la reconnaissance vocale et de mouvement. Le pad de la console reste inchangé en revanche, restant sur les bases solides des pads Xbox depuis sa création.

Les mauvaises nouvelles

Oui, les mauvaises nouvelles, car il y en a, beaucoup.

Le principal problème vient sur le système de fonctionnement de la console : les jeux devront être installés sur le disque dur de la machine. Cela permettra un accès plus rapide aux jeux selon Microsoft (ce qui est vrai), en revanche, même si la connection permanente un temps évoqué a été supprimé, il faudra quand même que la console se connecte une fois toutes les 24h pour… « faire des trucs ». Microsoft s’emmêle dans la communication au sujet de cette connection et on ne sait pas ce qui va se passer : si pas de connection, les jeux se bloquent ? ou alors on a une alerte ?

Ce qui est sûr c’est que si Microsoft ne communique pas clairement sur l’objet de cette connection une fois par 24h, c’est qu’à priori elle servira à vérifier le contenu de vos jeux et à éviter le piratage.

De même, Microsoft a beau dire « on a des solutions pour le marché de l’occasion », il a quand même été précisé qu’il faudra payer pour installer le jeu sur une nouvelle console Xbox One. Donc si on aligne : installation obligatoire + connection une fois par jour + payer pour une installation sur une deuxième console : alors oui, on a bien un système qui empêchera de prêter ces jeux, de les revendre et d’échanger avec ses amis ses jeux.

Un gros morceau de la culture jeux vidéo qui passe à la poubelle…

Et pour le finish, rien de bien méchant mais Microsoft précise bien entendu qu’on pourra oublier la rétrocompatibilité Xbox 360 => Xbox One. C’est minable, surtout qu’on aura à coup sûr des palettes de ressorti de jeu « Xbox 360 Platinum real true HD » et qu’il faudra sans doute re-payer ces jeux pour les avoir sur Xbox One. Sony fera pareil avec la Playstation 4 et a déjà fait pareil lors du passage PSP => Playstation Vita. Mais vu les architectures machines différentes, ce n’est guère une surprise.

Conclusion

Alors que l’arrivée de nouvelles consoles est généralement un synonyme de fête et de rêve, les nouvelles Playstation 4 et Xbox One sonnent le glas. Technologie copier / coller, pseudo « tout online parce que les gens le veulent » avec derrière des outils de contrôle anti-piratage déguisée, volonté de briser le partage et le marché de l’occasion… Bref, beaucoup de mauvaises intentions qui n’auront sans doute pas ou peu d’impact sur le grand public (et sur les ventes) mais qui va indéniablement faire du mal aux joueurs averti, amoureux du gaming et de la culture jeux vidéo.

Microsoft annonce la sortie de la Xbox One pour la fin de l’année 2013

Halo 3 ODST – la vidéo choc

En ciblant le hardcore gamer, Microsoft sait comment se faire (et nous faire) plaisir dans sa stratégie de communication. C’est ni plus ni moins qu’une pub « live » qu’on nous sert pour la promotion du prochain Halo 3 ODST. Actuellement diffusée dans les cinémas américains, la pub titrée « We Are ODST » est visuellement impressionnante et nous plonge dans l’ambiance des forces spéciales des Orbital Drop Shock Trooper (ODST)

Quand on voit la nullité des adaptations cinéma des jeux vidéo, cette publicité nous prouve qu’avec une véritable volonté de qualité, on peut vraiment assurer. La pub a été réalisée par Rupert Sanders, déjà récompensé en 2008 pour la publicité « Believe » pour le jeu… Halo 3. Tournée en Hongrie, la publicité a été révélée aux États-Unis début septembre afin de faire monter la sauce pour la sortie du jeu Halo 3 ODST, prévu pour le 22 septembre 2009.

Premier Halo sans son héros de référence, le Master Chief, Halo 3 ODST va se concentrer sur les troupes de choc, les Orbital Drop Shock Trooper aperçu dans Halo 2. C’est la grosse sortie de la rentrée sur Xbox 360. A noter qu’une version anime de Halo est actuellement en préparation.

Des visuels de la publicité Halo 3 ODST

Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film
Halo 3 ODST le film