Archives des étiquettes : Ubisoft

Le wallpaper calendrier d’octobre 2017

Voilà octobre, l’automne, l’hiver qui arriver T_______T
Bon, pour le calendrier fond d’écran, les éboueurs de The Division s’y colle.

en 1024*768:

Le Wallpaper Calendrier d’octobre 2017

le wallpaper calendrier octobre 2017

Les tailles disponibles :
Ipad / 1024×768 | 1366×768 | 1680×1050 | 1920×1200 | 1920×1080 |
Format sans calendrier

=> toutes les versions en .zip : Cliquer ici

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau wallpaper à l’heure ce coup-ci.

Bon mois d’octobre à tous !

E3 : tout sur la cuvée 2013

[dropcap]L[/dropcap]a grande messe du jeu vidéo vient d’être dite, l’E3 de Los Angeles vient de fermer ses portes, après avoir vomi au monde ses traditionnels exclus, scandales et grosses productions.

Les scandales

Commençons avec le croustillant. La Xbox One a focalisé l’attention et a susciter beaucoup de critique. Toutes les mauvaises nouvelles ont été confirmées : Il faudra une connexion Internet obligatoire au moins une fois toutes les 24H, le marché de l’occasion sera contrôlé, prêter son jeu sera impossible (une seule installation par compte Xbox Live) et le coup de bambou : la console sera vendu 500€.

Pour finir, la Xbox One n’a pas annoncé de grosses exclusivités en dehors d’un nouvel Halo, de Dead Rising 3, Quantum Break et de Forza 5, les autres gros jeux annoncés seront multiplateforme. Bref, pas grand chose pour faire passer la pilule.

Les exclus

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/3a681-design_playstation4.jpg » large= »270″ align= »right »]L’E3 cuvée 2013 a aligné un bon stock de grosses annonces. La plus marquante est bien entendu le prix de la Playstation 4 : 400€, soit 100€ de moins que ça rivale directe. Et Sony ne s’est pas privé de prendre le compte pied de la Xbox en annonçant une Playstation 4 sans connexion permanente et qui, oui messiers dame, vous laissera prêter vos jeux à vos amis (ceci est une révolution).

Et pour enfoncer le clou, le design de la bête a été dévoilé.
D’un classicisme absolu (design quasi identique à la Playstation 2 mais en plus massif), le design ne peut pas décevoir, ni plaire… Bref, Sony, après les gros risques pris avec la Playstation 3, semble tabler sur la sécurité avec la PS4 : design sobre, prix serré et caresser le joueur dans le sens du poil.

Pour un peu, on oublierait presque la sale nouvelle de derrière les fagots : Sony arrête le online 100% gratuit et annonce que la Playstation 4 aura ces services en ligne payant (5€ par mois maximum).

Les grosses productions

Et c’est parti pour la plâtrée de grosses productions E3 :

Ubisoft a tenu la dragée haute cette année avec l’annonce d’un MMORPG dans l’univers de Tom Clancy intitulé « The Division ». Personne n’avait vu venir ce projet entre Watch Dogs et The Secret World. Alors qu’un virus s’est répandu dans tous les Etats-Unis, des commandos « dormants » sont activés par le gouvernement afin d’endiguer l’épidémie et sauver des survivants.

[KGVID poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/1a5f2-tom_clancy_the_division_thumb203.jpg » width= »670″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/68450-tom_clancy_the_division.mp4[/KGVID]

Coté Electronic Arts, c’est l’annonce de Mirror’s Edge 2 qui a crée la surprise. Malgré les rumeurs ces dernières semaines, personne n’aurait parié sur le retour de Faith sur PC, PS4 et Xbox One et encore moins dans une version « monde ouvert » (façon GTA ou Assassin’s Creed).

Niveau scénario, on sait juste pour l’instant qu’on retrouvera Faith, l’héroïne du précédent opus, dans une préquelle à ses aventures.

[KGVID poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/3ed49-mirrors_edge2_thumb59.jpg » width= »670″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/b4f51-mirrors_edge2.mp4[/KGVID]

Et le mot de la fin revient à Square Enix qui a annoncé, ô surprise, un nouveau Final Fantasy. Et ce Final Fantasy XV ne déroge pas à la règle, c’est par une superbe cinématique qu’il a été annoncé sur Xbox One et Playstation 4 !

[KGVID poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/d4213-final-fantasy-xv_thumb140.jpg » width= »670″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/bc8fa-final-fantasy-xv.mp4[/KGVID]

Bref, vous pouvez reprendre une activité normale, vous avez le minimum à savoir sur les prochaines sorties afin de briller en société !

Far Cry 3 Blood Dragon mode année 80

Ubisoft joue la carte de la dérision et de l’hommage aux années 80 depuis l’annonce de l’extension « Blood Dragon » pour son FPS Far Cry.

Après le site année 80 caracolant fièrement « On est en 2007 et c’est le futur« , voici le court métrage 80’s à base de tenue improbable, de cyborg et de robot android ninja.

Et comme c’est bien fait, ben… ça le fait !

Bloog Dragon – The Cyber War

[KGVID poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/306f8-blood-dragon_-the-cyber-war_thumb9.jpg » width= »670″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/eebb6-blood-dragon_-the-cyber-war.mp4[/KGVID]

Le clip promotionnel a été réalisé par Corridor Digital, un des studio les plus célèbres sur Youtube (avec Freddiew) et qui est spécialisé dans les vidéos sur les jeux vidéo (enfin, pas vraiment mais ce sont ces vidéos qui ont le plus de succès alors du coup, ils se sont spécialisés là dedans)

Far Cry 3 Blood Dragon est un « stand alone », à savoir qu’il réutilise le moteur du jeu Far Cry 3 mais qu’il peut se joueur sans le Far Cry 3. Dans la vidéo, le héros est Bolt Lightning et il doit combattre un virus qui veut détruire le monde, mais le scénario du jeu n’a pas été confirmé pour l’instant.

On sait en revanche qu’il sortira sur PC, Playstation 3 et Xbox 360 le 1er mai 2013 en téléchargement au prix de 15€.

Et pour voir des morceaux de gameplay de Far Cry 3 : Blood Dragon

Flashback HD en vidéo

Oyez fan de Paul Cuisset et de feu Delphine Software, le vénérable Flashback s’apprête à revenir sur nos machines de jeu pas plus tard que cet été. Et pour confirmer ça, rien de tel qu’une vidéo avec beaucoup de cinématique et un peu de gameplay.

Flashback HD

[FMP poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/96d11-flashback_thumb3.jpg » width= »640″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/94ef7-flashback.mp4[/FMP]

Le remake de Flashback est piloté par le studio VertorCell dont le dirigeant, Paul Cuisset, est le créateur du jeu d’origine sorti en 1993 sous la bannière du studio français Delphine Software.

Le jeu, mêlant action et plateforme, nous met dans la peau du scientifique Conrad B. Hart qui se retrouve largué sur un satellite de Saturne, complètement amnésique et en territoire carrément hostile.

Jeu emblématique des années 90, Flashback a été un succès mondial sur PC et décliné sur Super Nintendo, Megadrive, 3DO et même Jaguar ! Le remake dit « HD » de Flashback sortira durant l’été 2013 sur Playstation 3 et Xbox 360.

Déjà Assassin’s Creed 4 !

Ubisoft précipite un peu les annonces concernant sa série fétiche Assassin’s Creed avec l’officialisation d’Assassin’s Creed IV : Black Flag qui sortira sur PC, Xbox 360, Playstation 3 et Wii U le 31 octobre 2013.

Assassin’s Creed 4 : Black Flag – Le teaser cinématique

[FMP poster= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/52d9e-assassin_s_creed_4_black_flag_thumb5.jpg » width= »640″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/4f4c3-assassin_s_creed_4_black_flag.mp4[/FMP]

En l’an de grâce 1715, on incarnera Edward Kenway, le grand père du héros d’Assassin’s Creed 3 qui s’est tourné vers la piraterie et ses aventures maritimes. En plein coeur de la fameuse « république des pirates » et d’un ersatz d’organisation pirate pour contrôler les routes maritimes juteuses, le jeu placera notre héros comme l’élève d’illustre pirate tel que célèbre Barbe Noire. Mais on en n’oublie pas pour autant le conflit entre assassins et templiers et c’est bien vers les premiers qu’Edward va se tourner au fil de ses aventures.

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/981aa-assassin-s-creed-4-black-flag-pc.jpg » large= »640″]

Pas de cheval ce coup ci pour se déplacer entre les villes mais le propre bateau du héros, le Jackdaw, qui permettra de croiser le fer entre navires et de visiter la cinquante de lieux prévus dans le jeu, notamment La Havane, Nassau ou encore Kingtson.

Pour le reste, la partie navale reprendra les bases déjà posées dans Assassin’s Creed 3 et qui avaient déjà agréablement surpris les joueurs.

En revanche, on peut s’interroger sur la sortie aussi précoce d’Assassin’s Creed 4, un an à peine la sortie du 3. Même si Ubisoft clame que le jeu est en développement depuis 2011, on peut se demander si l’éditeur ne cherche pas à accélérer la cadence de sortie des épisodes pour presser le citron au maximum avant l’arrivée des consoles « next next-gen » et leurs coûts de développement revue à la hausse.

Flashback fait son comeback

Les plus vénérables joueurs auront de quoi lever un sourcil : Flashback ? un remake ? COMMENT ?!

Hé oui, Ubisoft a confirmé un Flashback Origins (histoire de tenir compagnie à Rayman Origins ?) qui devrait arriver sur PC, Playstation 3 et Xbox 360 en dématérialisés dans le courant de l’année 2013.

Et comme Ubisoft est large et généreux : Ze screenshot simone !
[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/87bae-flashback_origins_visuel.jpg » large= »640″]
Bref, c’est beau tout en conservant le coté plateforme aventure en vue de profil.

Sorti en 1992, le premier Flashback avait décroché les mâchoires de l’époque avec son héros à l’animation réaliste et pour sa difficulté bien salée. Des éléments que l’on devrait logiquement retrouver dans ce remake. Le jeu mettait en scène les aventures de Conrad B. Hart, un scientifique qui se réveille un beau jour en pleine jungle, en 2142 et complètement amnésique.

C’est le studio VectorCell au sein d’Ubisoft qui est en charge de Flashback Origins, studio dirigé par Paul Cuisset, déjà au commande du Flashback de 1992. Un gage de qualité !

Far Cry Experience avant Far Cry 3

Alors que nous sommes à 72h de la sortie dans toutes les bonnes crémeries de Far Cry 3, Ubisoft a sorti depuis quelques jours une web série vidéo intitulée Far Cry Experience.

Débarqué sur une île déserte pour faire un reportage, Christopher Mintz-Plasse (Red Mist de Kick-Ass) dans son propre rôle et son équipe tombe rapidement sur Vaas, le méchant du jeu vidéo Far Cry 3. Après 4 épisodes d’ambiance, le choix est maintenant donné aux spectateurs : on peut décider si Christopher sera tué ou non par Vaas en votant sur cette page.

L’épilogue… Internet a voté pour qu’il vive !

Pas super fan des caméras sur l’épaule mais l’idée est originale et la ressemblance entre l’acteur qui incarne Vaas et son équivalent dans le jeu est super bluffante.
[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/d7f50-far-cry-experience.jpg » large= »640″]

Source : Le site de Far Cry Experience

[Test] I Am Alive [PS3]

Adam est de retour dans la ville d’Haventon pour retrouver sa famille. Un an après le « Choc », la ville est en proie au chaos le plus total, les immeubles se sont en partie effondrés et la population a fui ou est morte à cause de la poussière toxique qui stagne à la surface du sol. La femme et la fille d’Adam répondent également aux abonnés absents et ce dernier décide alors de partir à leur recherche.

Après un développement assez erratique et d’une quasi annulation, I Am Alive est enfin entre nos mains. Disponible sur PC, Xbox 360 et Playstation 3, le jeu est proposé uniquement en téléchargement pour une somme de 15€ environ. A ce prix, on se retrouve avec un mélange de survival, d’aventure et de plateforme façon Assassin’s Creed. Mais heureusement, Ubisoft Shanghai a bien retenu que dans le genre « survival-aventure-plateforme », il y avait avant tout le mot « Survival » et la survie sera bien au centre des préoccupations des joueurs aux commandes d’Adam.

La gestion de l’endurance est centrale. Courir, grimper, se battre fatiguera votre personnage. Le sol est habité d’une brume mortelle permanente, issue de la poussière toxique du grand cataclysme qui a détruit la civilisation. Du coup, être sur le sol sera synonyme d’endurance qui diminue rapidement jusqu’à la mort du personnage. Seul salut : les hauteurs ! Et l’escalade est une constante du jeu. Mais là aussi, l’endurance diminue jusqu’à ce que le héros ait atteint une plateforme. Si le joueur se retrouve dans le rouge au niveau endurance, il pourra soit utiliser un précieux piton pour se créer un point de repos durant son ascension, soit utiliser un item pour se redonner du tonus ou alors puiser dans ses ressources physiques pour un ultime effort. Problème de cette option : elle diminue la barre d’endurance de façon permanente.

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/755ce-i_am_alive-ps3-08.jpg » large= »600″]
Escalader, crapahuter font partie du quotidien d’Adam

Néanmoins, aider les rares survivants permettra de débloquer des bonus pour augmenter l’endurance, avoir des pitons ou se redonner de l’endurance. Les développeurs n’ont pas abusé sur la difficulté pour rallonger artificiellement la durée de vie. En revanche, l’effet recherchée via la gestion de l’endurance, à savoir le gros coup de stress, est lui bien au rendez-vous.

Autre très bonne idée du jeu : la gestion des combats. Pour être vraiment en mode « survie », il faut en général se retrouver avec une cuillère et un bâton contre une bande de gars peu amène… hé bien c’est exactement dans ce genre de situation que I Am Alive va vous plonger. Les munitions sont très rares et les armes blanches restent souvent le seul salut en cas de combat. Mais Adam n’est qu’un homme, frêle et mortel et une balle bien sentie ou quelques coups de machette auront vite raison de notre héros et quand vous avez une bande de six gars en face…

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/e364d-i_am_alive-ps3-09.jpg » large= »600″]
En voilà un qui ne posera plus aucun problème à notre héros

Et bien il faut recourir à la ruse ! Et le jeu l’a réussi d’une bien belle manière en incorporant une dimension de bluff. Pointer une arme vide sur un ennemi et ce dernier ne vous attaquera pas, de peur de s’en prendre une. Tuer le chef du groupe ou le type avec une arme, et les autres auront plutôt tendance à déguerpir. Il y aussi des ennemis qui ne cherchent qu’à se défendre et qui laisseront le joueur passer s’ils ne sont pas attaqués. Bref, c’est tout une gestion intelligente de l’affrontement que propose I Am Alive et qui renforce l’aspect « survival » du jeu.

I Am Alive, le survival ultime ?

Il est temps maintenant de tempérer (malheureusement) tous les bons cotés du jeu car la perfection n’est pas au rendez-vous.

Le jeu est plutôt court, environ 5h de jeu, et assez répétitif. Il n’en devient pas forcément lassant mais les mécaniques de jeu ont tendance à se répéter et il est clair que l’objectif est de ne « pas trop en donner pour un jeu à 15€ ». Les puristes du genre devront choisir directement le mode de jeu « Survie », le plus dur, sinon les items pour aider le joueur sont un peu trop fréquents et facile à avoir. Au moins, les heures de jeu sont du « vrai » jeu et ne consiste pas seulement à se refaire des passages à la chaîne pour cause d’une difficulté trop corsée. Ensuite, les graphismes sont assez moyens. Les limitations techniques sont bien gérées, la brume explique le champ de vision limité et les filtres graphiques cachent un peu des graphismes quelques peu dépassés. Heureusement les environnements variés et les effets de lumières permettent d’éviter un sentiment de lassitude durant l’aventure.

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/cb0dd-i_am_alive-ps3-05.jpg » large= »600″]
C’est pas du Battlefield 3 niveau graphisme…

En conclusion

I Am Alive avait promis beaucoup, avant de tomber quasi dans l’oubli. Son retour par la petite porte du téléchargement (disponible sur le Playstation Store) aurait pu augurer un jeu bâclé mais il n’en est heureusement rien, loin de là.

Bien que moins ambitieux que prévu, il offre une aventure prenante et bourrée d’excellente idée de gameplay, notamment dans la gestion des combats. Malheureusement trop court et très orienté « plateforme-escalade », il en devient un peu répétitif. Mais alors que le genre « survival » est de plus en plus remplacé par « action », il est bon d’avoir un jeu qui laisse la part belle aux fondamentaux du genre : la solitude, un monde dévasté, des armes limitées, la peur…

# Le détail #

Graphisme : 13/20
Le genre « fin du monde » n’est pas le plus original mais l’ambiance générale est réussie et les filtres « crades » servent habilement à poser l’univers du jeu (et à cacher des graphismes un peu dépassé)

Scénario : 13/20
Du classique et de l’efficace, un héros solitaire, une famille à sauver… Rien de renversant mais pas de déception sur l’histoire.

Jouabilité : 14/20
Quelques couacs durant les phases d’escalade, notamment dans le choix des directions. Sinon tout est ok, Adam se contrôle sans problème.

Durée de vie : 13/20
Petit budget rime malheureusement avec petit jeu dans le cas de I Am Alive. Néanmoins il offre une aventure prenante et deux modes de difficulté pour les plus exigeant.

Musique & Son : 17/20
Toute l’ambiance sonore colle parfaitement aux situations et au genre apocalyptique. Rien de grandiose mais du très efficace.

Note Globale : 15/20
I Am Alive réussi à apporter un peu de fraîcheur dans un genre malmené : le jeu de survie. Il se différencie immédiatement de ses congénères de types « horrifiques » comme Silent Hill ou Resident Evil avec un parti pris plus réaliste. On ne combat que des humains et les combats sont techniques, entre bluff, gestion de groupe et baston à proprement parlé. Cela permet au jeu d’être vraiment original avec que les ténors du genre se tournent de plus en plus vers l’action pure.

Néanmoins I Am Alive paie les choix d’Ubisoft à être un « petit jeu » et l’aventure, bien que courte, est assez répétitive. Mais les développeurs ont su savamment varier les situations et les environnements pour faire passer la pilule. Bref, si vous aimez le genre « survival », c’est un jeu à essayer !

Des visuels du jeu I Am Alive sur Playstation 3

Rocksmith – Jouer et apprendre la guitare, vraiment

[tim image= »https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/cfd6f-jaquette-rocksmith-playstation-31.jpg » large= »180″ align= »left »]Les guitaristes et musiciens tiennent enfin leur revanche avec Rocksmith d’Ubisoft. C’est tout comme un Guitar Hero mais sans le coté ridicule et playskool des guitares en plastique. Dans Rocksmith, vous branchez votre guitare à la console et jouer réellement d’un instrument de musique !

Alors que le jeu est déjà disponible aux États-Unis sur Xbox 360 et Playstation 3, Ubisoft confirme enfin une date de sortie pour la France : le 13 septembre 2012.

Bien qu’Activision a tué le concept de jeu musical en pondant des Guitar Hero à la chaine, qu’est-ce qui a poussé Ubisoft à se lancer dans Rocksmith ?

Les joueurs de guitares dans le monde seraient estimés à environ 50 millions d’individus, dont moins de 16% seraient pro. Reste donc les 42 millions de wannabe, potentiels clients de Rocksmith. Viens ensuite le fossé entre les joueurs de GH qui avaient masterisé Dragon Force en expert pour épater la demoiselle et les vrais musiciens qui, en général, vomissaient Guitar Hero et l’image simpliste de la guitare qu’il donnait. Enfin, la dernière frange de personnes : l’ancien joueur de guitare qui s’est mis à Guitar Hero et qui, après avoir usé ses doigts, a eu la révélation suivante : « pourquoi avoir perdu du temps sur ça au lieu de sortir la gratte qui moisit au garage ? »

Et puis bon, vu qu’on parle de musique, autant avoir la vidéo de lancement européenne de Rocksmith

Le tout débarque relativement tard par chez nous, vu que le jeu est tout de même sorti aux USA en octobre 2011 et à priori, les DLC prévus pour le marché américain ne seront pas inclus dans la version européenne du jeu (le DLC Blues Song Pack restera à priori un DLC par chez nous, alors qu’il est sorti en mars 2012).

Bonne nouvelle pour les purs noobs (comme moi) qui seraient tentés de prendre Rocksmith pour une méthode et de découvrir la guitare en jouant, Ubisoft s’est associé à Gibson et proposera un pack contenant une guitare Epiphone Les Paul Junior (Gibson), le jeu et le Real Tone Cable.

Bon par contre, pas de prix de communiqué pour le moment, on va éviter les sujets qui fâchent…

Rendez-vous en septembre, pour le test ! Let’s rock !

Far Cry 3 dévoile son histoire

Enfin, son pitch plutôt, ça reste un FPS, pas un film d’auteur intimiste.

Jason Brody et ses potes donc font la java façon Hangover 3 sur une île paumée, sauf que le réveil est plutôt rude. Et en prime de la traditionnelle gueule de bois, des mecs louches en veulent à Jason…

Far Cry 3 – Introduction
[FMP poster=http://www.aviscritique.com/wp-content/uploads/2012/02/far_cry_3_thumb6.jpg width= »600″ height= »420″]https://aviscritiquecom.files.wordpress.com/2021/02/0b893-far_cry_3.mov[/FMP]

Retour aux sources avec une île luxuriante et paradisiaque mais néanmoins bourrée de mercenaires et d’ennemis hostiles. Après le plantage de Far Cry 2 et sa zone de jeu ouverte mais au gameplay lourd et répétitif de va et vient, c’est une bonne nouvelle de revenir aux basiques de Far Cry : une île, des méchants, du frag.

Ubisoft nous promet plusieurs méthodes de jeu disponible, à savoir « bourrin + » et « bourrin – » avec la possibilité d’axer davantage son jeu dans le contournement et la subtilité ou alors le passage en force.

On jugera sur pièce, d’autant plus que Far Cry 3 sort bientôt, le 6 septembre 2012 plus exactement, sur Playstation 3, Xbox 360 et aussi PC !

En attendant, la vidéo promotionnelle a de la gueule.

« Entrées précédentes